EUSKAL HERRIKO GAIKAKO MAPAK

Aitzineuskara edo protoeuskararen Euskal Tribuak

Rohlf-ko mapa toponimikoa

 

Peuples ou tribus de langue proto-basque - Carte toponymique de Rohlf

People and tribes using the Proto-basque language - Rohlf's toponymic guidelines for map

Pueblos y tribus de idioma Protovasco - Mapa toponímico de Rohlf

 

 

 Cartes thématiques du Pays Basque / Thematic maps of Basque Country / Mapas temáticos del País Vasco

 

 

 

 

 

 

 

Navigation

 

  • Main page

     

     

    _____________________

     

     

     

    Index

     

  • Euskara

  • Français

  • English

  • Español

     

     

    _____________________

     

     

     

    Menu

     

  • List of countries

  • Euskal Herria

  • Europe

  • Africa

  • North America

  • South America

  • Asia

  • Southeast Asia

  • Oceania

     

    _____________________

  •  
       

       

    Toutes ces peuplades, peuples ou clans parlaient le proto-basque ou l'aquitain (en vert sur la carte) 

    L'origine des peuples pouvait être diverses, certains étaient ibères ou celtiques comme les Cantabri Conisci ou les Berones.

     

     

     

     

    Au sud des Pyrénées

    Los Ceretanos, ou peut être les Cérètes, se situaient dans la Cerdaña ou La Cerdagne (Cerdanya en catalan est un fossé d'effondrement situé dans l'est du massif des Pyrénées), et en Vallespir dont la capitale était Julia Libica (aujourd’hui : Llivia) furent nommés par Ptolomeo. Tous subiront des influences diverses: celle des Ibères voisins, puis des Celtes (à partir du IIIème siècle avant J.-C.); mais également celle des Phéniciens, des Etrusques et des Grecs.

    Les Bergistanos, aussi connus sous le nom de Bargusios, étaient établis au Nord de la province de Barcelone, dans la région de Berga ou dans le lieu de Bergús, près de Cardona. Ce lieu apparaît dans les documents médiévaux sous le nom de Bergusio.

    Les Ilergetes apparaissent comme une tribu puissante, occupant toute la partie Nord du bassin de l'Ebre, son centre aurait été au niveau d'Urgel, entre l'Ebre et la montagne du Montsech. Pour Ptolomeo, la ville d'Ilerda (Lleida) leurs appartient, et l'importance du lieu est témoigné par les monnayages, inspiré des Grecs d'Ampurias. Bergusia (qui est aujourd'hui Bargusios) aurait été leur capitale selon Tito Livio, au Nord de la province de Barcelone; Il y a aussi les villes de Celsa, avec Velilla del Ebro ; Bergidum (Barbastro ?) ; Erga ; Succosa ; Osca (Huesca) ; Burtina ; Gallica Flavia ; Orgia. On remarque que c'est un vaste territoire qui est  en contact avec les tribus vascones.

    Andosinos ou Andosii. La seule mention de ce peuple faite avec certitude est celle de Polibio dans ses écrits: ''Évacués ces affaires au cours de l'hiver, et mis la garantie nécessaire dans les choses de la Libye et d'Ibérie, a sorti son armée le jour indiqué, composé de quatre-vingt-dix mille nourrissons et environ douze mille chevaux. Passé l'Ebre, sojuzgó les Ilergetes, Bargusios, Aerenosi (airenosinos) et ce qui est andosinos, peuples qui sont étendus jusqu'aux Pyrénées''

    Des 10 tribus ou clans cantabres (Salaenos, Orgenomescos, Avariginios, Blendios, Coniscos, Cadinienses, Concanos, Plentusios, Tamáricos et Vadinienses), les Cantabri Conisci ou Coniscos étaient apparemment de langue proto-basque.

    Les Iacetanos ou Vescetanos (Iakketanoi en Grec classique, Iacetani en latin ou Vescetani) qui ont peuplé la zone nord d'Aragon (Espagne), dans les Pyrénées, et probablement le territoire actuel de la Catalogne. Sa capitale était Iaca (actuel Jaca). Selon Estrabón, ils étaient étendus depuis les Pyrénées jusqu'à Lérida et à Huesca. On croit qu'ils pourraient être en rapport avec les Aquitani. On sait qu'ils ont émis de la monnaie. Ils apparaissent aussi dans les textes de Pline et de Ptolomeo.

    Estrabón dit précisément que les Berones sont des celtes émigrés, dans la ville de Varia, dans l'Ebre (Varia est aujourd'hui, près de Logroño). Ptolomeo leurs attribue en outre les villes de Tritium Metallum (Tricio, près de Nájera) et Oliva (Leiva, près de Haro). Ce peuple se situait au niveau de la Rioja, puisque la montagne de Cameros, dans ses deux versants, était occupée par les Pelendones. Au XII siècle, dans la partie occidentale de son territoire, cette zone était encore bascophone.


    Les Autrigons ou Autrigones, Caristii ou Caristes, Vardules ou Varduli (Bardietas), Vascones ou Vascons sont quant à eux très documentés.

     

    Peuples aquitains ou Aquitani

    Ausques ou Auscii en latin.

    Les Bénéharnais ou les Beneharnenses, Benearni. Ptiani, Pathiciani du Béarn, Beneharnum, Lascurris aujourd'hui Lescar.

    Les Belindes ou Belindi auxquels on attribue généralement Belin-Béliet.
    Boïates ou Boii en latin dans les Landes.

    Cocosates avec comme centre Cocosa, entre Dax et Bordeaux.
    Convènes ou Covenae en latin, avec comme centre Lugdunum Convenarum (Saint-Bertrand-de-Comminges aujourd'hui).

    Les Consorans ou Consorani du Couserans à Saint-Lizier.

    Elusates ou Elusa en Armagnac, ils dominaient le Condomois (Gers).
    Garoumnes ou Garumni en latin dans le Val d'Aran et dans la haute-vallée de la Garonne, avec comme centre Salardunum (Salardú).

    Lactorates ou Lactora en latin en Lomagne, leur capitale était Lectoure (entre Gers, et Tarn-et-Garonne).

    Lapurtanos à Lapurdum dont la première mention de la cité de Bayonne fut Lapurdo, Lapurdum - en gallo-romain lapur-dunum. (Labourdins aujourd'hui)

    Les Onesii avec comme centre Onobriva (Luchon), Hautes-Pyrénées.

    Oscidates ou Sotiates au nord du Condomois et le canton de Nérac (Lot-et-Garonne), avec le centre à Sotium.

    Suburates ou Sibuzates en latin dans la Soule. (Souletin aujourd'hui)
    Tarbelles ou Tarbelli en latin en Chalosse, avec comme centre Aquae tarbelliae (Dax).
    Tarusates avec le centre à Tartessium (Tartas).

    Vasates ou Vassei ou Volcates dans le sud-est girondin vers Bazas.


    Autres: 

    Les Atourais ou les Aturenses, ex Tarusates du Tursan ou Aire-sur-l'Adour.
    Les Bercorates du Barétous à Aramits.
    Les Bipedimus ou les Bipedimui parfois corrigés en Pimpedunni qui signifie '5 places fortes' en gaulois. 
    Les Campons ou les Camponi de Campan.
    Les Ilourais ou les Ilurenses = Bercorates de l'Ilouron ou Oloron.
    Les Onobrisates.
    Les Oscidates campestri Oscineo, Houeillès.
    Les Oscidates montani de la vallée d'Ossau (Laruns).
    Les Sassumins ou les Sassumini parfois corrigés en Lassumini ou Lassunni et rapprochés de Saint-Hilaire-de-Lassun .
    Les Sennates.
    Les Succases.
    Les Vellates, supposés en vallée de la Bidassoa (col de Belate). 
    Les Venames ou les Venami. 
    Les Vernani dans le piémont pyrénéen.

    Site: Tribus euskaras

     

    Noms de villes et villages d'origine basque

     

     

     

    Home | About Us |

    Muturzikin.com © 2007

    All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

    Création et droit d'auteur - Copyright Creative Website

     

     

    Linguistic criteria, internal policy, terms of use, principal references and FAQ

    Bookmark and Share