Home - Index : Eus- Fra- Eng- Esp

Linguistic criteria, internal policy, terms of use, principal references and FAQ

 

 

"Universal Declaration of Human Rights"

Article 15: EVERYONE HAS THE RIGHT TO A NATIONALITY.NO ONE SHALL BE ARBITRARILY DEPRIVED OF HIS NATIONALITY NOR DENIED THE RIGHT TO CHANGE HIS NATIONALITY.

 

"Déclaration Universelle des droits de l'homme"
Article 15 : TOUT INDIVIDU A DROIT À UNE NATIONALITÉ. NUL NE PEUT ÊTRE ARBITRAIREMENT PRIVÉ DE SA NATIONALITÉ, NI DU DROIT DE CHANGER DE NATIONALITÉ.

 

“Giza eskubideen aldarrikapen unibertsaleko”

15. artikulua: “PERTSONA OROK DU HERRITARTASUNA IZATEKO ESKUBIDEA. INORI EZINGO ZAIO ARRAZOIRIK GABE HERRITARTASUNA KENDU, EZTA HERRITARTASUNA ALDATZEKO ESKUBIDEA UKATU ERE”.

 

Obtient ta nationalité Basque / Get your Basque citizenship

 

Euskara / Français / English / Español

 

 Udalbiltza signera des accords avec les etxeak euskal d'Argentine afin de permettre à l'EHNA de procéder à naturaliser dans la Diaspora

 

Dans le cadre important de la semaine Basque nationale en Argentine, qui se passe cette année dans la ville de Necochea, Udalbiltza a annoncé qu’il signera des accords avec une série d'etxeak euskal afin de rendre le traitement d'Euskal Herriko Naziotasun Aitormena (EHNA, déclaration de nationalité Basque) possible à la Diaspora dans les pays d’amérique du sud. Au moins 3 des etxeak euskal a exprimé leur disposition de traiter avec l’EHNA.

 

Cette initiative a été présentée par le conseiller élu pour Irun et membre de la Commission exécutive d'Udalbiltza : Peio Gascon, pendant une conférence de presse tenue à Necochea, lieu où des événements annuels, rassemble des milliers de personnes, membres de la population Basque en Argentine. Gascon est apparu devant la presse en présence des représentants des villes de Trenque Lauquen (Ignacio Uriarte), de Buenos Aires (Irene López), de Rosario (Santiago Bereciartua) et de San Miguel (Marianne Fernández).

 

Après avoir exprimé sa reconnaissance et sa gratitude envers les institutions nationales Basques et la diaspora en Argentine, "pour le maintien de la culture Basque durant toutes ces années, et particulièrement pour cette semaine", Gascon insista sur le fait que cette année, la délégation d'Udalbiltza "n'est pas simplement venue pour vous informer de la situation dans le pays Basque et pour écouter vos pensées et vos contributions, mais nous donnons également à la Diaspora une occasion de participer au processus de bâtir une nation et participer à la lutte afin d’obtenir tous les droits politiques et civiques pour le pays Basque".

 

Il a dit, "qu’en tant qu'élément de sa défense des droits au pays Basque, Udalbiltza continuera sur la route commencés par la charte des droits du pays Basque, en faveur du droit de notre pays d'avoir un statut national".

 

Il a insisté sur le fait que "dans le domaine des droits politiques et civiques, le pays Basque, grâce à Udalbiltza, a un outil pratique : EHNA, rend possible la nationalité Basque à partir d’une déclaration à tous les Basques. Tout cela peut se faire par une décision personnelle et librement prise ".

Alors il a annoncé qu’ "en date de cette semaine,  EHNA permet aux Basques de la Diaspora" d’avoir la leur. Gascon a expliqué que c’était une initiative dirigée vers la Diaspora, "afin de pouvoir réclamer la nationalité Basque, sans qu’elle ne se soit substituée par aucune autre nationalité", tout en faisant référence à la nationalité des Basques de la Diaspora, dans ce cas-ci, la nationalité Argentine.

 

Ainsi, il a précisé qu'EHNA en charge au sein de la communauté Basque d’outre-mer "aura les moyens de  déclarer un droit reconnu internationalement à ceux qui s’identifient à la nationalité Basque, car toute personne a droit à une nationalité".

 

"À travers l’EHNA, et sa déclaration de la nationalité Basque, tous les Basques ont une occasion d'exprimer leur lien au pays Basque de façon personnel et de façon collective" a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, nous avons été rejoints par un certain nombre de personnes et d'etxeak euskal d'Argentine, qui soutiennent et soutiendront la dynamique d'EHNA dans ce pays" a dit Gascón, qui a accentué le fait que le Général Villegas, Trenque Lauquen et etxeak euskal d'arroyos de Tres se fie sur l’EHNA pour traiter à tout niveau institutionnel. En outre, EHNA sera également present (par des personnes expressément autorisées) à Buenos Aires, à Rosario et Bolivar. Cependant, Gascon a exprimé sa conviction que "l'etxeak euskal joindra cette initiative dorénavant".

 

Udalbiltza will sign agreements with Argentine euskal etxeak to allow EHNA processing in the Diaspora

 

Within the important framework of the National Basque Week in Argentina, which is being held in the city of Necochea this year, Udalbiltza announced it will sign agreements with a series of euskal etxeak in order to make the processing of Euskal Herriko Naziotasun Aitormena (EHNA, Declaration of Basque Nationality) possible for the Diaspora of the said South American country. At least three euskal etxeak expressed their disposition to process EHNA.

 

This initiative was presented by the elected councillor for Irun and member of the Udalbiltza Executive Commission, Peio Gascon, during a press conference held in Necochea, the location of the aforementioned yearly events, which congregates over a thousand members of the Basque population in Argentina. Gascon appeared before the press flanked by representatives of the towns of Trenque Lauquen (Ignacio Uriarte), Buenos Aires (Irene López), Rosario (Santiago Bereciartua) and San Miguel (Mariana Fernández).

 

After expressing the gratefulness of the Basque national institution towards the Diaspora in Argentina, “for having maintained and extended Basque culture all year round, and especially this week”, Gascon stressed that this year the Udalbiltza delegation “has not just come to inform you of the situation in the Basque Country and to listen to your thoughts and contributions, we are also offering the Diaspora an opportunity to take part in the Nation Building process and in the struggle to obtain all political and civil rights for the Basque Country”.

 

He said, “As part of its defence of the rights of the Basque Country, Udalbiltza will continue on the road we begun with the Charter of Rights of the Basque Country, in favour of the right of our country to have national status”. He insisted that “in this field of political and civil rights , the Basque Country, thanks to Udalbiltza, has a practical tool: EHNA, a declaration of Basque nationality which all Basques can join through a personal and freely taken decision”. Then he announced that “as of this week, we are extending EHNA processing to Basques from the Diaspora”.

 

Gascon explained it was an initiative directed at the Diaspora, “in order to claim Basque nationality, which cannot be substituted by any other nationality”, in a reference to the nationality of Diaspora Basques, in this case, Argentine nationality. Thus, he pointed out that EHNA processing within the Basque community overseas “will only afford a chance to declare the internationally recognised right through which any person has a right to a nationality”. “Through EHNA, the declaration of Basque nationality, all Basques have an opportunity to express their link to the Basque Country in an individual and collective manner” he added.

 

“today, we have been joined by a number of people and euskal etxeak  from Argentina, who support and will bolster the EHNA dynamics in this country” said Gascón, who highlighted the fact that the General Villegas, Trenque Lauquen and Tres Arroyos euskal etxeak will take on EHNA processing on an institutional level. In addition, EHNA will also be processed (through people expressly authorised for this task) in Buenos Aires, Rosario and Bolivar. However, Gascon expressed his conviction that “more euskal etxeak will join this initiative from now on”.

 

 Udalbiltzak hitzarmenak sinatuko ditu Argentinako euskal etxeekin, diasporan EHNA izapidetu dadin ahalbidetzeko

 

Argentinako Euskal Aste Nazionala Necochean ospatu da aurten eta, halako esparru esanguratsuan, Udalbiltzak iragarri du hitzarmenak sinatuko dituela hainbat euskal etxerekin, Hego Amerikako herrialde horretako diasporak Euskal Herriko Naziotasun Aitormena (EHNA) izapidetzeko aukera izan dezan. Dagoeneko hiru euskal etxek adierazi dute prest daudela euren erakundeetan EHNA ofizialki izapidetzeko.

 

Ekimen hau Irungo udal hautetsi eta Udalbiltzako Batzorde Eragileko kide Peio Gascónek aurkeztu zuen Necochean egindako prentsaurrekoan; izan ere, hiri hori Argentinan bizi diren mila euskal herritar baino gehiago biltzen dituen urteroko biltzarraren egoitza izan da aurten. Gascónekin batera, Ignacio Uriarte, Irene López, Santiago Bereciartua eta Mariana Fernández agertu ziren, hurrenez hurren, Trenque Lauqueneko, Buenos Aireseko, Rosarioko eta San Migueleko ordezkariak.

 

Euskal nazio erakundeak herrialde horretako diasporari eskerrak eman ostean “euskal kultura urte osoan eta, batik bat, aste honetan mantentzen eta zabaltzen egindako lana dela-eta”, Gascónek nabarmendu zuen Udalbiltzako ordezkariak, “Euskal Herriko egoeraren berri ematera eta zuen ekarpenak biltzera ez ezik, diasporari eraikuntza nazionalean eta Euskal Herriari dagozkion eskubide politiko eta zibil guztiak lortzeko borrokan parte hartzeko aukera ematera ere” bertaratu zirela.

 

Adierazi zuenez, “Euskal Herriari dagozkion eskubideen defentsan, Udalbiltzak “Euskal Herriko eskubideen kartaz” abiatutako bidean jarraituko du gure herriak nazio estatusa izateko duen eskubidea babesteko eta, eskubide politikoen eta zibilen alor honetan, Euskal Herriak baliabide praktikoa du Udalbiltzari esker, hain zuzen ere, EHNA. Euskaldun guztiak atxiki dakizkioke norbere kasa eta libreki Euskal Herriko Naziotasun Aitormenari”. Jarraian, iragarri zuen, “aste honetatik aurrera, EHNA izapidetzeko aukera diasporako euskaldun guztiengana hedatuko” dutela.

 

Gascónek argitu zuenez, diasporarentzako ekimena da, “euskal naziotasuna aldarrikatzeko helburua” duena, euskal naziotasuna “beste inongo naziotasunek ordezkatu ezin” duelako; hain zuzen ere, diasporako (oraingo honetan, Argentinako) euskaldunen naziotasunari buruz ziharduen eta, alde horretatik, zehaztu zuen Euskal Herritik kanpoko euskaldunek EHNA izapidetzeko aukera izatea “nazioartean onartutako eskubidea adierazteko aukera” besterik ez dela izango, zehatz-mehatz, “naziotasuna izateko eskubidea”. “EHNAri esker, euskaldun guztiek Euskal Herriarekin banaka eta taldeka elkartzeko aukera izango dute”, erantsi zuen.

 

“Argentinako hainbat euskal etxeren eta pertsonaren laguntza dugu egun, eta euskal etxe eta pertsona horiek EHNAren inguruko dinamika babestu eta dinamizatuko dute herrialde honetan”, jakinarazi zuen Gascónek. Nabarmendu zuen General Villegaseko, Trenque Lauqueneko eta Tres Arroyoseko euskal etxeek euren erakundeetan izapidetuko dutela EHNA; gainera, EHNA Buenos Airesen, Rosarion eta Bolívarren ere izapidetu ahal izango da, horrexetarako gaitutako pertsonei esker. Hala ere, Gascónek ziurtatu zuenez, “euskal etxe gehiago atxikiko zaizkio aurrerantzean ekimen honi”.

 

Proposition de Statut Politique (Plan Ibarretxe)


PRÉAMBULE ET TITRE PRÉLIMINAIRE DE LA PROPOSITION DE STATUT POLITIQUE DE LA COMMUNAUTÉ D'EUSKADI

jeudi 6 novembre 2003

PRÉAMBULE

Le Peuple Basque ou Euskal Herria est un Peuple avec une identité propre dans l'ensemble des peuples d'Europe, dépositaire d'un patrimoine historique, social et culturel singulier, qui est géographiquement établi sur sept territoires qui sont actuellement articulés dans trois espaces juridico-politiques différents relevant de deux Etats.

Le Peuple Basque a le droit de décider de son avenir, tel qu'il a été approuvé à la majorité absolue le 15 février 1990 au Parlement Basque, et conformément au droit d'autodétermination des peuples, reconnu internationalement, entre autres, par l'Accord International de Droits Civils et Politiques et par l'Accord International des Droits Économiques, Sociaux et Culturels.

L'exercice du droit du Peuple Basque de décider de son avenir se matérialise par le respect du droit qu'ont les citoyens et les citoyennes des différents cadres juridico-politiques à être consultés afin de décider de leur avenir. C'est-à-dire, en respectant la décision des citoyens et des citoyennes de l'actuelle Communauté Autonome Basque, la décision des citoyens et des citoyennes de la Communauté Forale de Navarre, ainsi que les décisions des citoyens et des citoyennes des Territoires basques d'Iparralde —Lapurdi, Behe Nafarroa, et Zuberoa—.

Conformément à ces trois piliers et en tant que partie intégrante du Peuple Basque, nous citoyens et citoyennes de l'actuelle Communauté Autonome d'Euskadi, intégrée par les Territoires d'Araba, Bizkaia et Gipuzkoa, dans l'exercice de notre volonté démocratique et en vertu du respect et de la mise à jour de nos droits historiques rassemblés dans le Statut de Gernika et dans la Constitution espagnole, manifestons notre volonté de formaliser un nouvel accord politique pour la coexistence.

Cet accord politique se matérialise dans un nouveau modèle de relation avec l'Etat espagnol, basé sur la libre association et compatible avec les possibilités de développement d'un Etat composé, plurinational et asymétrique.

Tenant compte de ce qui précède, nous, citoyens et les citoyennes d'Araba, Bizkaia et Gipuzkoa ratifions le suivant Statut Politique

TITRE PRÉLIMINAIRE

Article 1. - De la Communauté d'Euskadi

En tant que partie intégrante du Peuple Basque ou Euskal Herria, les Territoires basques d'Araba, Bizkaia et Gipuzkoa, ainsi que les citoyens et les citoyennes qui en font partie, dans l'exercice du droit de décider librement et démocratiquement de leur cadre d'organisation et de relations politiques, et comme expression de leur nationalité et garantie d'autogouvernement, se constituent en tant que Communauté basque librement associée à l'Etat espagnol sous la dénomination de Communauté d'Euskadi.

Article 2. - Territoire

1. Le cadre territorial de la Communauté d'Euskadi comprendra les limites géographiques et administratives qui correspondent aux actuelles délimitations des Territoires Historiques d'Araba, Bizkaia et Gipuzkoa.

2. Dans le respect du principe démocratique, pourront se joindre à la Communauté d'Euskadi les enclaves territoriales qui, étant situées dans leur totalité dans son territoire, manifestent librement et démocratiquement leur volonté d'incorporation par l'accomplissement des conditions suivantes :


a) Que les Mairies intéressées sollicitent leur incorporation
b) Que les habitants des Communes de ladite enclave en décident ainsi, à travers un référendum qui devra être convoqué à ce propos, et approuvé par la majorité des votes exprimés.
c) Que le Parlement Basque et les Cortes Générales de l'Etat l'approuvent

Article 3. - Symboles

1. Euskadi disposera de ses propres symboles de représentation de son identité nationale, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. L'usage et la préséance des symboles politiques en Euskadi seront régglementés par Loi du Parlement Basque.

2. Le drapeau d'Euskadi est l'ikurriña, composé d'une croix de Saint-André, d'une croix blanche superposée et d'un fond rouge. Sont également reconnus les drapeaux et les emblèmes propres des Territoires Historiques qui intègrent Euskadi.

3. Il reviendra au Parlement Basque d'approuver les modifications estimées nécessaires quant à la dénomination linguistique d'Euskadi ou de ses Institutions propres. Il reviendra de même aux Institutions respectives de ses Territoires Historiques d'approuver les modifications qu'elles estiment nécessaires quant aux dénominations linguistiques d'Araba, Bizkaia et Gipuzkoa, et celles de leurs Institutions Forales.

Article 4. - Citoyenneté et nationalité basque

1. La citoyenneté basque est attribuée à toute personne résidant administrativement dans une des communes de la Communauté d'Euskadi. Tous les citoyens et citoyennes basques, sans discrimination aucune, disposeront dans la Communauté d'Euskadi des droits et des devoirs reconnus par le présent Statut et par l'ordre juridique en vigueur.

2. La nationalité basque est officiellement reconnue à tous les citoyens et citoyennes basques, conformément au caractère plurinational de l'Etat espagnol. L'acquisition, la conservation et la perte de la nationalité basque, ainsi que son accréditation, seront réglementés par Loi du Parlement Basque en s'adaptant aux mêmes conditions exigées par les Lois de l'Etat concernant la nationalité espagnole, de sorte que la jouissance ou l'accréditation indistincte de chacune sera compatible et bénéficiera pleinement des effets juridiques que déterminent les Lois.

3. Nul ne pourra être victime de discrimination en raison de sa nationalité ni être arbitrairement privé de celle-ci.

Article 5. - Diaspora basque

 

1. Toutes les personnes résidant à l'extérieur et dont leur dernière résidence administrative était la Communauté d'Euskadi, ainsi que leurs descendants, si elles le sollicitent ainsi, pourront jouir, conformément à ce que prévoient les Lois, tant de la nationalité basque que des droits politiques correspondants aux citoyens et aux citoyens basques.

2. Sans préjudice des dispositions du paragraphe précédent, les Institutions basques favoriseront dans une perspective intégrale les liens sociaux, économiques et culturels avec les membres des collectivités et des centres basques à l'extérieur. La Loi du Parlement Basque réglementera les relations avec ces derniers, ainsi que les droits et les prestations qui seront considérées opportunes.

3. Afin de prêter l'assistance nécessaire aux membres des collectivités basques à l'extérieur, les Institutions basques pourront formaliser des conventions et des traités de coopération avec des institutions publiques et privées des pays où elles se situent.

Article 6. - Relations avec la Communauté Forale de Navarre

1. La Communauté d'Euskadi et la Communauté Forale de la Navarre pourront établir les liens politiques et les relations internes au niveau municipal et territorial qu'elles considèrent les plus adéquats pour le développement et le bien-être social, économique et culturel de leurs citoyens et citoyennes, sans aucune autre limite que la propre volonté de ces derniers, exprimée et ratifiée conformément aux ordres juridiques correspondants des deux Communautés.

2. À cet effet, des conventions et des accords de coopération pourront être conclus entre les deux Communautés pour le développement et la gestion de domaines d'intérêt commun, y compris, le cas échéant, la possibilité d'établir des instruments communs de coopération, si les Institutions respectives d'autogouvernement l'approuvent ainsi. L'Etat respectera dans tous les cas la réalisation de conventions et d'accords de coopération entre les deux Communautés, et par conséquent, ne seront pas soumis à l'application de l'article 145 de la Constitution.

3. Si à l'avenir, les citoyens et les citoyennes de la Communauté d'Euskadi et de la Communauté Forale de Navarre décident librement de se mettre d'accord sur une structure politique conjointe, un processus de négociation politique entre les Institutions respectives sera établi, d'un commun accord, pour articuler un nouveau cadre d'organisation et de relations politiques qui, finalement, devra être ratifié par les habitants des deux Communautés.

Article 7. - Relations avec les Territoires basques d'Iparralde

Dans le cadre de l'Union Européenne, sera favorisée la signature d'Accords et des Traités nécessaires pour que les Territoires et les Communautés basques situées des deux côtés des Pyrénées, puissent utiliser, de la manière la plus vaste et étendue possible, les potentialités qu'offre la réglementation actuelle ou future de coopération transfrontalière pour renforcer les liens historiques, sociaux et culturels particuliers, entre la Communauté Euskadi et les Territoires et les Communautés basques situés dans l'Etat français, y compris la capacité d'établir des instruments de coopération au niveau municipal et territorial, sur la base du respect de la volonté de leurs citoyens et citoyennes respectifs.

Article 8. - Euskera

1. L'euskera, langue propre au Peuple Basque aura, comme le castillan, le caractère de langue officielle en Euskadi, et tous ses habitants auront le droit de connaître et d'utiliser les deux langues.

2. Les Institutions basques, tenant compte de la diversité socio-linguistique, garantiront l'utilisation des deux langues, réglant leur caractère officiel, et arbitreront et régleront les mesures et les moyens nécessaires pour assurer leur connaissance.

3. Nul ne pourra être victime de discrimination en raison de la langue.

4. L'Académie de la Langue Basque, Euskaltzaindia, est l'Institution consultative officielle en ce qui concerne l'euskera.

5. L'euskera étant aussi le patrimoine d'autres Territoires basques et communautés, outre les liens et la correspondance que les Institutions académiques et culturelles maintiennent, la Communauté d'Euskadi pourra formaliser des accords ou des conventions permettant l'établissement de relations culturelles avec ces dernières, afin de sauvegarder et favoriser l'euskera.

Article 9. - Valeurs de l'Autogouvernement basque

L'exercice de l'autogouvernement basque sera régi par les valeurs de liberté, de justice, d'égalité et de pluralisme politique ; par la reconnaissance et la garantie des droits et des devoirs fondamentaux réunis dans les déclarations universelles des droits humains ; ainsi que par les principes essentiels du système politique démocratique et de l'Etat de droit.

Article 10. - Droits Humains et Libertés

1. En accord avec les valeurs de l'autogouvernement basque, et en tenant compte du caractère prioritaire de la défense et de la protection des Droits Humains et des Libertés de toutes les personnes, le Parlement Basque développera à travers la Loi une Charte des Droits et Devoirs Civils et Politiques de la citoyenneté basque.

2. De même, une Loi du Parlement Basque réglementera la création d'un Observatoire Basque des Droits Humains et des Libertés comme instrument indépendant pour veiller à la défense des droits humains et des libertés de toutes les personnes, sans distinction.

Article 11. - Droits et devoirs fondamentaux de la citoyenneté basque

1. Les citoyens et les citoyennes basques sont titulaires des Droits et des Devoirs fondamentaux établis dans la Constitution ; des droits et des obligations établis par les traités de l'Union Européenne, qui leur correspondent en tant que citoyens et citoyennes européens ; ainsi que des droits humains, individuels et collectifs reconnus internationalement et, en particulier, de ceux cités expressément dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, l'Accord International de Droits Civils et Politiques, l'Accord International des Droits Économiques, Sociaux et Culturels, et dans la Convention Européenne pour la protection des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales.

2. Les pouvoirs publics basques, dans le cadre de leur compétence :


a) Veilleront et garantiront l'exercice adéquat des droits et des devoirs fondamentaux des citoyens et des citoyennes.
b) Faciliteront la participation de tous les citoyens et citoyennes dans la vie politique, économique, culturelle et sociale basque.
c) Adopteront les mesures visant à promouvoir les conditions et à faire disparaître les obstacles pour que la liberté, la sécurité et l'égalité des personnes et des groupes dans lesquels ils sont intégrés soient effectives et réelles.
d) Promouvront de façon particulière une politique visant à améliorer les conditions de vie et de travail.
e) Adopteront les mesures tendant à favoriser la croissance de l'emploi et la stabilité économique.
f) Garantiront le respect des droits des minorités existantes en leur sein.

3. Le développement constitutionnel est attribué aux Institutions basques, dans le cadre de la Communauté d'Euskadi, ainsi que l'exercice des droits et des devoirs fondamentaux qui garantissent la représentativité et la participation des citoyens et des citoyennes dans la vie politique, économique et sociale, par le biais des partis politiques, des syndicats de salariés et des associations patronales. À cet effet, par Loi du Parlement Basque sera établi le régime de création, de reconnaissance, d'organisation et de dissolution des partis politiques, syndicats de travailleurs et associations patronales dans la Communauté d'Euskadi. Les Lois Organiques de l'Etat garantiront leur représentation et participation différenciée devant les Institutions et les Organes de l'Administration de l'Etat.

4. Il revient à la Communauté d'Euskadi la création et le règlement, par Loi du Parlement Basque, de l'Institution de l'Ararteko comme organe singulier désigné et inscrit comme tel, qui exerce la défense des droits et des devoirs fondamentaux des citoyens et des citoyennes basques par la supervision de l'activité des Administrations publiques, dont elle rend compte au Parlement lui-même.

 

Ce texte est une traduction réalisée par Le Journal du Pays Basque. La proposition du nouveau Statut politique comprend également 6 titres et 2 dispositions qui sont disponibles en castillan sur le site du gouvernement de la Communauté Autonome Basque : www.euskadi.net
ou directement : www.nuevoestatutodeeuskadi.net



Les signataires